activités

Quatre périodes, de la fin des années 70 au début des années 2000 : Quatre setups fonctionnels pour retracer l’arrivée et l’installation de l’ordinateur au coeur du studio

Années 70/80 : Espace “synthétiseurs”, l’ordinateur entre dans le studio
Présentation d’un “mini-studio” de composition musicale basée uniquement sur des synthétiseurs, boites à rythmes, etc. Un ordinateur pourrait tout de même figurer dans le panorama mais uniquement pour montrer qu’il n’entrait pas dans le processus. Il serait à part et en aucun cas relié aux instruments.
Synthétiseurs analogiques : Roland TR-606, Roland TB-303, Roland MC-202, Roland Juno6 , Yamaha CS01, Ordinateur Commodore CBM-PET 3032
Synthétiseurs numériques : Yamaha DX7, Ordinateur Yamaha CX5M, Cartouche DX7, Roland TR-707

Années 80 : Ordinateurs 8 bits, Commodore 64 et Atari 130xe
Deux axes pourraient être présentés: un ordinateur 8bits tel que le Commodore 64 étaient à la fois une révolution pour la création musicale grâce à son processeur sonore SID, mais il était également de plus en plus présent dans les studios grâce aux diverses interfaces audio et MIDI qu’il proposait. L’Atari 800xl quant à lui restait encore un peu en retrait et ne permettait qu’une composition “at home” avec son processeur sonore.
Ordinateurs et périphériques : Commodore 64, Commodore c64, Commodore c64c, Commodore SX64,Roland TR-505, Cartouche Prophet 64 x2, Cartouche Music Machine, Cartouche SID Symphony ,Cartouche Double SID ,Cartouche FisherPrice SongMaker, Interface MIDI FireStarter, Interface MIDI Moog Song Producer ,Interface MIDI FB MIDI x2, Interface MIDI Sequential Circuit 64 ,Interface MIDI Passport, Synthétiseur vocal Techni Musique, Synthétiseur vocal Currah Sound Speech, Reconnaissance vocale Covox, Commodore Sound Sampler, Atari 800xl, Atari 130xe.

Années 90 : Ordinateurs 16 bits, Atari et Amiga
Les années 90 marquent un retournement de situation. Alors que l’Amiga 500 propose des capacités sonores bien meilleures que l’Atari 520 STf, ce dernier prend sa place dans les studios grâce à ses ports MIDI directement intégrés dans l’ordinateur. L’Amiga retourne “à la maison” et devient l’outil de prédilection des “demo makers” grâce aux “trackers”, séquenceur qui permet de lire des “samples”.
Atari : Atari 520 STf, Ecran monochrome Atari SH-205, Programme Cubase, Roland D20 Atari 520 STe, Ecran couleur Atari SC-1435, Programme “ProTracker”
Amiga : Amiga 500, Ecran couleur 1084s, Programme “ProTracker” Amiga 1200, Ecran couleur 1084s, Programme “Octamed Tracker” Amiga CDTV, Ecran TV, Lecteur CD

Années fin 90 et 2000 : Ordinateurs PC
A la fin des années 90, le PC offre enfin suffisamment de possibilités pour pouvoir se passer d’autres équipements. L’arrivée de logiciels comme Rebirth permet d’avoir un mini studio complet à l’intérieur de son ordinateur personnel. L’avènement des VSTi offre des émulations des plus grands synthés analogiques.

Quatre setups : PC 486 , carte son Gravis Ultra Sound Max, Ecran 14” CRT, Tracker “Fast Tracker 2” PC Pentium 200 (ou plus), Ecran 17” CRT, Rebirth PC Pentium 4 2.4GHz, Ecran 17” LCD, Fruity Loops (aka FL Studio) PC e8500 core2duo 3.2 GHz, Ecran 19” LCD, Ableton Live, Contrôleur MIDI uc33e